Editorial par Mont et par Vaux juin 2015

Après le séisme majeur qui s’est déclenché en Himalaya, il était difficile, voire impossible de passer sous silence le drame qui a touché une grande partie du Népal...

il y a quelques semaines à peine. Notre inquiétude fut grande, pour nos membres partis en expédition ou en trekking, bien sûr, mais aussi pour tous les amis népalais que nous avons côtoyés à de nombreuses reprises lors de séjours à la découverte de ce beau pays. Jean-Luc Fohal était sur place, en plein équipement des camps avec les membres de l’expédition belge au Makalu. Il nous raconte comment ils ont vécu les deux secousses, qui ont aussi secoué les environs du Makalu, et la lente découverte de l’ampleur du désastre, à leur descente dans les villages.
En ces temps difficiles, le Népal, formidable terrain d’aventure pour les montagnards que nous sommes, a besoin d’aide pour se tourner vers l’avenir. Nous vous proposons dans les pages qui suivent trois actions précises pour apporter un soutien direct à la population : la reconstruction de l’école de Seduwa au pied du Makalu, le soutien à la clinique orthopédique mobile de Katmandou du médecin belge Pierre Soete et l’association Ketaketinepal de Bhim, directeur de Mandala trekking, qui aide les enfants des porteurs et sherpas, et ce dans les villages dévastés par le tremblement de terre.
Le comité du CAB-B a décidé, choix aléatoire, de verser un don à l’un de ces projets.
Dans « tous en selle », suivez roues dans roues, Caroline et Olivier et leurs enfants sur les pistes cyclables françaises. Michaël Ghyoot et ses amis nous plongent ensuite dans l’histoire de l’escalade « anglo-saxonne  », en revisitant le mythique « Old Man of Hoy » en Ecosse.
Dans son style particulier et indéfinissable, la chronique d’Eric et consorts partage réflexions et anecdotes sur le plaisir de la montagne en hiver !
Vincent Babic, David Bertrand, Benoît Henry et Laurent Toisoul viennent de rentrer de leur tentative au Mac Kinley (6194m) ; ils y ont subi des conditions climatiques très dures qu’ils ne sont pas prêts d’oublier ! ! A chaud ou plutôt à froid, Laurent nous fait part de leurs premières impressions.
Ce samedi 6 juin avait lieu à Namur la 3ème réunion des représentants des clubs, destinée à mieux cerner leurs souhaits par la Fédération. Celle-ci a entamé récemment de grandes réformes pour être plus proche des aspirations de ses membres. De grands travaux se terminent : le nouveau programme de gestion des membres par les clubs et la mise sur pied d’une nouvelle filière sportive de brevets spécifiques SAE* et SNE*, avec la création des brevets fédéraux d’animateur SAE et SNE, dont l’organisation sera prise en charge par les clubs qui le souhaitent. Nous y avons aussi abordé le projet « FREYR », qui porte sur la construction d’un « lieu de rencontre et centre de formation pour les grimpeurs », en lieu et place du « Chamonix », démoli après son incendie.
Ce n’est pas terminé, et nous aurons bien sûr besoin de toutes les bonnes volontés pour peaufiner, mener à bien ou développer ces différents travaux.
Mais les clubs sont sur la bonne voie : balayées aujourd’hui les anciennes rancœurs d’antan, nous communiquons et collaborons. Remercions-en déjà Didier Marchal, notre nouveau président, et tout le staff des bénévoles qui l’accompagnent dans ces réformes.
Lambert Martin et Yves Raymaekers
SAE* : structure artificielle d’escalade – SNE* site naturel d’escalade