Ile de la Réunion....tout ce que vous devez savoir!!

Quelques informations générales sur l’île de la Réunion…

SITUATION : la Réunion se trouve à 700 km à l’est de Madagascar et à 180 km de Maurice, entre l’Equateur et le tropique du Capricorne. Elle est la plus grande des 3 îles de cet archipel des Mascareignes (Réunion, Maurice et Rodrigues), longue de 70 km (du nord au sud) et large de 40 km (d’est en ouest).

RELIEF : très accidenté avec deux massifs volcaniques importants : le piton des Neiges au nord-ouest (3070m) et le piton de la Fournaise, un des volcans les plus actifs de la planète (2632m) au sud-est. Ces deux ensembles sont séparés par les plaines des Palmistes et des Cafres, qui assurent un passage entre le nord et le sud de l’île. L’érosion a formé trois grands cirques naturels dans le massif occidental : Salazie, Mafate et Cilaos. Sur la côte ouest, un récif corallien discontinu protège des lagons (entre Saint-Gilles et Saint-Pierre).
CLIMAT : de type tropical humide sous l'influence des vents alizés qui soufflent d'est en ouest. La présence de hautes montagnes induit de fortes différences microclimatiques, d'une part au niveau des précipitations entre une côte orientale pluvieuse exposée au vent et une côte occidentale assez sèche car protégée par le relief, d'autre part au niveau des températures entre un bord de mer chaud et des zones d'altitude relativement fraiches. En 1998, il est tombé 687mm de pluie en 6 heures soit l’équivalent d’une année sur Paris. En 1980, le cyclone Hyacinthe a déversé 3240mm de pluie en 72 heures et 5678mm en 10 jours (soit 8 années de pluie en France).
FAUNE ET FLORE : elles sont particulièrement intéressantes à cause du fort taux de sujets endémiques, c'est-à-dire des plantes et des animaux qui se sont adaptés aux conditions particulières de l'île au terme d'une évolution spécifique. Sur environ 1000 espèces de plantes, plus de 30 % sont endémiques. La Réunion est également remarquable par la diversité de ses sites naturels, c'est-à-dire non perturbés par l'Homme. On en recense 27 types différents, dont de nombreux sites forestiers : forêt tamarinale, de montagne, humide, de moyenne altitude, semi-sèche des fonds de cirque et tropicale de basse altitude, fourrés perhumides à Pandanus. En ce qui concerne la faune, on trouve peu de vertébrés ; les invertébrés, en revanche, coléoptères ou papillons, sont particulièrement intéressants : sur 1 355 coléoptères, 844 sont endémiques. Quant aux oiseaux, sur dix-huit espèces terrestres, dix sont endémiques.
PARC NATIONAL DE LA REUNION : il fut créé le 5 mars 2007 et englobe près de 42% de la superficie de l’île avec ses 1054km2 ! Outil de gestion et de protection des milieux naturels réunionnais, il assure depuis le 1er août 2010, la gestion du site naturel des "Pitons, cirques et remparts" inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial. Plus d’infos : www.reunion-parcnational.fr
GASTRONOMIE : la cuisine réunionnaise témoigne de la pluriethnicité de l’île. Le riz est un aliment de base, avec lequel on mange des caris (oignon, ail, curcuma + poulet, canard, porc ou poisson ou zourites, petits poulpes…) ou des civets. Mention spéciale au rougail saucisses pour sa robustesse et sa haute saveur. Le vin de Cilaos (blanc et rouge) est le seul vin français produit dans l’hémisphère sud. Quant au rhum, on l’ « arrange » en général avec des fruits ou des plantes aromatiques.

HISTOIRE : vraisemblablement repérée par les Arabes dès le Moyen Âge, La Réunion n'a été habitée qu'à compter du milieu du XVIIe siècle. Jusqu'alors connue sous le nom de Mascareigne, elle devient sous celui de Bourbon une escale de la Compagnie française des Indes orientales sur la route des Indes puis, à partir des années 1710, une véritable colonie pratiquant la culture du café. Devenue une société de plantation, elle passe ensuite sous le contrôle direct du roi de France dans les années 1760 avant d'être réaffectée à l'industrie de la canne à sucre au terme des Guerres napoléoniennes. Elle est définitivement rebaptisée de son nom actuel et l'esclavage y est aboli en 1848. Il s'ensuit une crise économique rampante qui ne se calmera qu’avec sa transformation en département d'outre-mer en 1946. Elle bénéficie depuis d'un développement rapide auquel participe son statut plus récent de région ultrapériphérique de l'Union européenne.

DEMOGRAPHIE : la Réunion comptait 808.250 habitants en janvier 2011. Sa population est composée de populations issues de Madagascar, de l’est de l’Afrique continentale, de l'ouest et du sud-est de l’Inde, ainsi que du sud de la Chine et bien sûr d’Europe. Aujourd'hui, la population de l'île est particulièrement métissée.
ECONOMIE : malgré le taux de croissance important de ces 10 dernières années, le PIB par habitant reste inférieur à celui de la métropole et le taux de chômage est de l’ordre de 25%.
Le tourisme est à présent la première ressource de l’île après l’exploitation de la canne à sucre, qui occupe près de 50% des terres cultivées. Le café (Bourbon pointu) ou la vanille (vanille Bourbon) sont des productions de qualité, qui n’ont pas encore atteint leur plein rendement économique.

LANGUES : 55% des habitants ont le créole pour langue maternelle. Parmi les créolophones, nombreux sont ceux qui parlent également le français réunionnais ou le français standard. Cette dernière langue n’est parlée exclusivement que par les Métropolitains.

FORMALITES : la Réunion étant un département français d’outre mer, seul un passeport ou carte nationale d’identité en cours de validité, sont nécessaires pour les habitants de l’Union Européenne.

SANTE : pas de vaccin exigé à l´arrivée, mais vaccins suivants conseillés : diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche. Pas de paludisme/malaria, mais le risque d'autres affections justifie une protection individuelle efficace contre les piqûres de moustique.

ACTIVITES SPORTIVES A LA REUNION

Outre les sports de mer (plongée, surf, kitesurf & windsurf…), les sports d’eau (rafting, kayak, nage en eau vive…), les sports de terre (équitation, vélo, golf…), voici développés ci-dessous les sports dits « montagne » pratiqués sur l’île de La Réunion.

LA RANDONNEE : le développement de la randonnée en tant que discipline de loisir est relativement récent à La Réunion. Il va de pair avec le développement d'un tourisme « vert », qui vient compléter le tourisme balnéaire, dit tourisme « bleu ». Un réseau de sentiers balisés de plus de 1000 kilomètres et la grande diversité de paysage rencontrés à la Réunion en font une destination privilégiée pour la pratique de la randonnée pédestre. 3 sentiers de grande randonnée (GR) parcourent également l’île, à savoir le GR1 (Tour des 3 cirques), le GR 2 (Traversée intégrale de l’île) et le nouveau GR 3 (Tour du cirque de Mafate). En concertation avec les agents et les scientifiques de l'Office national des forêts (ONF), des nouveaux sentiers de randonnée ont été organisés dans des biotopes sensibles de l'île, par exemple la forêt de Bélouve. L’ascension du cratère du volcan de la Fournaise et les différents sentiers balisés de l’enclos du volcan sont particulièrement impressionnants !
Plus d’infos : www.ffrandonnee.fr & www.ffme974.org
Trouver le topo : www.librairiespeleo.be & http://www.ffrandonnee.fr/boutique/topo-guide.aspx?ref=974&t=reg&v=20

L’ESCALADE : L’île de la Réunion comporte, de par sa géologie, une multitude de sites d’escalade (+ de 15 falaises répertoriées et 4 spots de blocs). Le rocher est exclusivement d’origine volcanique (basalte) étant donné que la genèse de l’île est liée à 2 volcans qui ont successivement façonné son relief. L'escalade se fait donc sur le bord d'anciennes coulées de lave qui en moyenne font de 10 à 30 m de haut. Au dessus et en dessous de ces coulées se trouvent des couches de terres ou de roches extrêmement friables.
Plus d’infos : www.ffme974.org & www.escaladereunion.com
Trouver le topo : www.librairiespeleo.be & www.ffme.fr/boutique/ficheProduit/167.html

LE CANYONING : le relief montagneux et la pluviométrie tropicale de la Réunion en font un terrain de prédilection des amateurs de canyoning. On compte plus de 70 canyons équipés, 131 kilomètres de parcours et un dénivelé cumulé de 28.000 mètres !
Plus d’infos : www.ffme974.org & www.descente-canyon.com
Trouver le topo : www.librairiespeleo.be/achat/produit_details.php?id=2681 & www.descente-canyon.com/canyoning/topoguide/1193/topoguide.html

LE VTT : cette activité connaît un développement fulgurant et l'île s'est dotée de stations aménagées pour un accueil dans de meilleures conditions. Elle compte plus de 1400 km de pistes balisées. La Réunion offre 7 stations VTT labélisées par la Fédération Française de Cyclisme, qui présentent toutes les garanties de sécurité et bénéficient d'une signalétique normalisée : la station "Géranium du Maïdo", la station "l'Entre-Deux", la station "Cilaos", les stations "Goyavier" et "Volcan" dans les Hautes-Plaines, la station "Vacoa" de Saint-Philippe et la station "Vert-Bleue" de Sainte-Rose.
Plus d’infos : www.ffct.org

CONTACTS UTILES :

 Office du Tourisme : www.reunion.fr & contact@reunion.fr
 Météo France : www.meteo.fr/temps/domtom/La_Reunion/meteoreunion2 & +33/892680808
 Secours en Montagne : +33/262930930

Situation géographique

Javascript is required to view this map.