Mon Pire ennemi Ryan

« Mon Pire ennemi Ryan. » Un jeu en temps Réel.

C’est une fois de plus Lui qui me libéra, cette fois-ci au-dessus du Pirée.
La chasse est lancée, il nous laisse 3 jours. Je reçois 3000 EcoIris pour investir dans les outils de mon choix, et, dans une liste de 10 soldats, le choix d’une équipe de 4 membres avec obligation de parité des genres.

La machine c’est la Makita 18V 3Ah 3 batteries, puis je réunis l’équipe : Marie pour sa beauté Aphrodisiaque, ouvrant les portes de nos enfers corinthiens ; pour démonter son Mur et nous sortir des niveaux supérieurs du Labyrinthe la Minothéoricienne Stéphanie ; pour garder l’œil sur l’Objectif, pour imprimer en bande d’1mètre le score du Jeu, je choisis Régisse, non, plutôt le Cyclopéen Gaëtan avec un Canon 12Mpx sangle 4mm ; puis, parce qu’il a dépassé son maître, pour son intégrité sexuelle voire son intégration, je choisis Giorgos de la ville de Sodome.

L’objectif est d’ouvrir une voie commerciale, familiale, exposée sud, 120 mètres min. et de la hisser au rang des Classiques.
La mission semble impossible. Il nous faut plus de temps. Mais les zéphyrs sont de mauvais augures, la fenêtre céleste ne nous laisse que 3 jours, 1 pour le vent, 1 pour la pluie, et le dernier qui sèchera les cordes. Giorgos sort alors son Joker : « Go and see Yaya, the witchmountain », ses fumées Pythiques nous ouvriront l’Olympe.

Loin d’Athènes, au cœur du Péloponnèse, dans les Brumes de Yaya la Noire, la Face se dévoile : c’est une grande muraille, lissée comme les Météores par les tornades incendiaires de l’été, empruntant Au Nom de la Rose, un de ses monastères en ruine, d’où s’élève la complainte des Sirènes… Néméééa… Néméééééaaaaa,…
Nous nous délaçons du Mât, et pris de Passion, nous plongeons sans retour, dans la houle sauvage des champs d’Oliviers, direction la dent de Néméa.

C’est une grande citadelle de 120m de Poudingue, 3 voies non équipées la parcourent déjà. Ce sont de vieilles fissures où le coinceur est aux prises avec le cactus et le thym. Entre elles, de grands ensembles lisses. L’un d’eux semble scintiller, il est même d’une évidence divine, traçant une ligne de fil à plomb du haut des caries sommitales :
3 longueurs évidentes : 40m de dalle technique en 6a, relais dans une petite grotte ; puis 30m en 6b+ avec 2 passages de dévers bombés sur bonnes réglettes ; et enfin le final magistral, 30m avec la grotte au Tarama, le nid d’aigle et encore la dalle de Fêta aux Tsatsikis acérés, 6b+. La descente à l’Ouzo, au fil d’Arachnée, les bras en Moussaka.

Photos et Topo diffusés en juin 2015 en 4 langues :
Italien pour les plaquettes, Grec pour Yaya la sorcière au poisson, Français pour Marie la Jane danseuse, et enfin Belge pour l’émotion Frite Méditerranéenne.

Le score ? Essaie une partie, tu nous diras.
Règles du jeu sur giorgos.athanasopoulos@gmail.com. Sujet : « Les Ecuries d’Augias »

Eric Van Crombrugghe

Situation géographique

Javascript is required to view this map.