Mardi 16 novembre 15h10, notre Muriel nationale fait son entrée dans un salon de réception sis au 38 rue de la Loi.

C'est M. R. Collignon, le ministre des Sports de la Communauté française en personne, qui grâce aux démarches du CAB, tient à la féliciter pour ses exploits et l'image qu'elle fait rayonner de par le monde. Ce n'est un secret pour personne dans notre petit monde de l'escalade, Muriel est la dernière championne de la Coupe du mon de ce millénaire.

Attention à la qualité du rocher, au moment de reprendre contact avec nos rochers, rappelez vous, que l'escalade en falaise reste une aventure qui comporte certains risques.

Le rocher, élément naturel, évolue dans le temps. Durant l'hiver, le gel fait son œuvre, les fissures travaillent, des blocs grands ou petits se descellent. Des parties de rochers instables, branlantes, il y en aura toujours. Chaque année voit ainsi des transformations dans les voies.

Sous le titre "L'escalade de l'école aux Etoiles" le soir du mardi 20 mai 1997 retrace l'histoire des salles d'escalade en Belgique ......

...et met en évidence le rôle précurseur que notre pays a joué dans ce domaine.
C'est probablement le pays le plus équipé en lieux artificiels d'escalade avec la particularité qu'il s'agit essentiellement de salles privées, organisations commerciales ou centres d'enseignement, alors que dans d'autres pays existent des initiatives des pouvoirs publics.

Depuis que je grimpe en cascades de glace, j'ai toujours eu envie d'aller à l'Argentière-la-Bessée.

Après les belles de l'Alpe d'Huez, les austères de la combe de Malaval (la bien nommée), je voulais voir les réputées du val du Fournel.

Si l'aventure prend souvent source de livres ou de fil, la notre s'est concrétisée dans un massif perché à l'extrémité Nord des rocheuses canadiennes,

à cheval sur les territoires du Nord Ouest et le Yukon, les "Logan Mountains" sont d'un accès difficile et leur approche nécessite de nombreuses heures de vol.Watson Lake petite ville perdue au Nord de l'Alaska highway, nous permet de terminer l'approvisionnement et de louer les services d'un hydravion-taxi. Le lendemain, l'hydravion nous abandonne tous les cinq sur les rives de Glacier-lake.

Pourquoi l’escalade dans le Yosemite est-elle singulière, pourquoi y a-t-il une technique, un matériel et une éthique particuliers ?

C’est la nature même du rocher qui donne la réponse. Il n’existe pas d’endroit au monde où le rocher est plus lisse, plus poli par les glaciers, plus dépourvu de prises. Toutes les lignes d’escalade suivent des systèmes de fissures verticales. Chaque fissure pitonnable, chaque prise est verticale. Les techniques et le matériel ont évolué par nécessité absolue.
(1963 – Yvon Chouinard)