Ecrire un article est une chose, mais avoir des choses intéressantes à dire en est une autre...

Fortement sollicité par le CAB-Brabant (je ne citerai pas de noms), me voilà penché sur mon clavier, pensant à tous ceux qui boiront mon texte dans ce petit recueil alpin. Depuis mon van, j'écoute les oiseaux, les grondements du torrent, et je médite sur les montagnes qui me font face.

Inutile de vous situer la Patagonie ou de vous la décrire, d’autres l’ont déjà fait. Juste une petite précision niveau paysage,

la Patagonie: c’est plat! Pas de là à la comparer aux Pays Bas mais on peut assez bien imaginer une Belgique étirée, des collines rouges à perte de vue mais sans frites ou Freyr à l’horizon, seulement une chaîne de montagne sortie de nulle part à l’ouest. Je vous laisse le soin de deviner où nous sommes allés.

à 20h à la Grande salle de la Maison Haute Watermael-Boitsfort Place Gilson 3


Un sommet de plus de 7000m peu fréquenté, réalisée dans des conditions climatiques parfois peu favorables.
Personne ne reviendra indemne de
l’épreuve, mais tous en garderont des étoiles dans les yeux et beaucoup

C’était il y a 60 ans, en 1953, la conquête de l’Everest, le toit du monde. Grand exploit pour l’époque, qui voyait l’explosion des réalisations en matière d’expéditions.

A l’ombre de ce géant de la terre, une fière et esthétique montagne – le Nun – dresse ses faces et arêtes barrées de séracs, crevasses, tour rocheuse. C’est une cordée mixte franco-suisse qui – en cette année 1953 – trouvera la solution de l’itinéraire après avoir dû surmonter de grosses difficultés.

Ladakh, Zanskar… Ces deux mots magiques suffisent à éveiller en nous notre vif intérêt pour ces lointaines contrées de l'Himalaya.

Quel randonneur, voyageur ou alpiniste n'a jamais entendu parler de ces deux petits royaumes longtemps isolés et inaccessibles, à l'extrême nord du Cachemire indien.

Cela fait pratiquement dix ans que nous visitons épisodiquement le Ladakh et le Zanskar : que de changements !

A Leh, on ne compte plus les hôtels, les guest-houses, les restaurants à touristes, les cyber-cafés et les boutiques tenues par les commerçants cachemiris. Même des mendiants venus on ne sait d’où ont fait leur apparition ! Maintenant, la ville touristique déborde amplement au-delà de l’impressionnant palais royal et grignote petit à petit la campagne environnante.