Martine, Katalyn, Régine, Jacqueline, Nina et Babeth découvrent le Zanskar, par cols et vallées, traversant des gués noirs et des torrents tumultueux.

Notre trekking, concocté par Sonam notre grand organisateur, se déroule en 12 jours de Lamayuru à Rangdum, et suit un itinéraire en forme de fer à cheval qui doit nous mener in fine à Tongul où nous devrions rejoindre l’équipe expéditionnaire du Nun.

Séjournant comme tous les ans au milieu des champs de Taconnaz ce mois de juillet (oui ,..il y a encore des champs dans la vallée de Chamonix), un rêve récent a refait surface:

Séjournant comme tous les ans au milieu des champs de Taconnaz ce mois de juillet (oui ,..il y a encore des champs dans la vallée de Chamonix), un rêve récent a refait surface:
à 62 ans retourner une dernière(?) fois au Mont Blanc, oui, mais par où ... en plein mois de juillet ?

Nico, Sean, Stef et le cinéaste français Evrard Wendenbaum sont de retour de leur trip en Chine dans le massif de Kokshaal Tau à la frontière Sino-kirghize.

Il leur aura fallu 15 jours en paroi pour venir à bout d’une grande muraille de 1200m, dans une ambiance très haute montagne (entre 6a et 7c/8a).

Le stage d’alpinisme tous niveaux 2013 se différentiait quelque peu de celui des années précédentes, d’abord par le choix du terrain – en l’occurrence l’Autriche –

puis par sa fréquentation essentiellement féminine ; en effet, en dehors de votre serviteur et bien sûr notre vénéré moniteur Thierry, le sexe « dit fort » brillait par son absence. Tant mieux pour nous – je parle de Thierry et de moi, et ce d’autant que nous étions en très petit comité (quatre participants !) ; ça aussi c’est une particularité de ce stage qui mérite qu’on s’y arrête.

Stage de ski de randonnée, lundi, première sortie : le Col Barant. Quelques sept cents mètres au-dessus du refuge Willy Jervis,

c’est presque une tradition que d’y monter en début de stage : la sortie n’est ni longue ni difficile, et permet à chacun de prendre un peu ses marques. Le temps est calme, peu venteux, et le soleil perce chaque heure un peu plus le voile de nuages matinaux.

Garder la tête froide en cascade de glace n’est pas simple surtout pour moi qui m’excite comme un basset sur le bas des pantalons à la vue de la première traînée blanche.

Garder la tête froide en cascade de glace n’est pas simple surtout pour moi qui m’excite comme un basset sur le bas des pantalons à la vue de la première traînée blanche.

dd