Le Zanskar, coin de terre perdu au nord de l’Inde, coincé entre le Pakistan à l’ouest, la Chine à l’est et la chaîne du Karakorum au nord......

... nous a ouvert ses portes et accueilli durant 4 semaines en septembre dernier.

C'est Yves qui nous propose la diagonale du Zanskar, ce grand trek au Ladakh, soit 22 jours de marche entre 4000 et 5300 m. Un superbe programme qui a séduit 12 participants

Il y a bien sûr des «expérimentés» et aussi quelques «nouveaux» Plusieurs y feront leur premier grand trek.

Caractéristiques de l’œuvre: Pièce en quatre actes: les visites de villes coloniales; des trekkings; la traversée du Salar d’Uyuni et l’ascension du Volcan Tunupi, le lac Titicaca.

Protagonistes: Hubert, Leila, Jean-Pierre, Sophie, Francine, Serge, André, Bernadette, Marianne,Jean-Luc.
Auteur et mise en scène: Christophe.
Représentations: du 22 juin au 12 juillet 2008

Début 2007, Edouard & Claire nous proposent de les accompagner avec Jean-Luc & Marianne en Patagonie « sur les traces du Brabant avec Christophe en 2004 »...

... c’est à dire le tour du Fitz Roy et des Torres del Paine que nous compléterons par le Sud du Sud à Ushuaia et retour sur Buenos Aires pour visiter cette fabuleuse ville. Nous partons le 19 novembre 07, fin du printemps austral, période de l’année où les journées sont longues.

Cette année en septembre Marie et moi, avons opté pour une approche plus intimiste du Ladakh, allant de monastères en monastères, de villages en villages en pays Ladakhi.

C’était le temps des moissons, des récoltes d’abricots et de pommes de terre sur les terrasses des villages d’altitudes plus élevées 4000- 4200 m. Des villages séparés par des cols enneigés à 5000m parsemés de buissons rougeoyants dans la lumière d’automne.

Le trekking qui nous a réuni consistait en la traversée du Hispar La (5.151m) en montant depuis Askole par le glacier Biafo et en redescendant vers Hispar par le glacier homonyme.

Ce sont deux des cinq glaciers majeurs du Karakorum. Il y a approximativement 120 km de marche tantôt sur la glace souvent crevassée et encombrée de pierres tantôt sur des sentiers plus ou moins bien tracés le long de leurs moraines. Une vingtaine de kilomètres sur la neige de part et d’autre du col doivent être parcourus encordés à cause du risque de crevasses cachées.