Le lendemain de notre retour, Little Karim nous emmène par un dédale de ruelles assez pentues de la vieille ville vers le fort Baltit. C’est un palais fortifié situé au sommet d’un éperon rocheux

La vue sur la vallée de la Hunza et sur les montagnes qui la dominent (le Rakaposhi notamment) est superbe. Le musée qu’il abrite retrace l’histoire de la région y compris la période de l’Empire des Indes.

L’Himalaya, longtemps resté en nous comme un rêve inaccessible, fut pour la seconde fois cet été notre destination. Il y a quatre ans, le Népal et ses habitants............

....... nous avaient convaincus de continuer notre découverte Himalayenne. Nous sommes donc partis à deux début juillet pour le Ladakh (Inde du nord, frontière avec la Chine et le Pakistan).

Nous sommes donc partis à deux début juillet pour le Ladakh, Inde du nord, frontière avec la Chine et le Pakistan.

Sept jours de trekking sur la glace, la caillasse et la neige nous ont permis de gagner via le Jumlam (col à 5.000m) le premier village de notre périple en terre zanskarie

Tongde

Le Zanskar est un ancien petit royaume du Nord de l’Inde, perché à 4.000 mètres d’altitude entre la chaîne de l’Himalaya et la vallée de l’Indus.

Pendant l’hiver, les cols permettant d’y accéder sont bloqués par la neige, et le Zanskar est pour ainsi dire coupé du monde. Sauf pendant quelques semaines, lorsque gèle la rivière Zanskar au plus profond de l’hiver. Ce chemin de glace – le Tchadar – est un itinéraire précaire, d’une beauté minérale à couper le souffle.

Après leur tour du monde des trekkings, Olivier et Caroline nous l’avaient dit : leurs préférés étaient en Araucanie,

au nord de la Patagonie chilienne dans cette partie du continent où “l’enfer vert" est du coté du Pacifique. Sous la houlette de Christophe Lehner, une quinzaine de passionnés de la marche en autonomie ont envahi le Chili, en pleine campagne électorale, pour faire 2 trekkings sur des volcans : altitude raisonnable entre 2.500 et 3.000 m avec des passages enneigés.

Tout a commencé quand, à la fin d'une projection des scrambling en Jordanie, Monique a pris la parole: il reste quelques places pour une randonnée en Algérie dans le Sahara, au Tassili N’ajjer.

Je ne me souviens plus si elle a dit qu’on y mangeait aussi bien qu’en Jordanie, ce qui serait inexact, mais en tout cas, peu de temps après nous partions pour ce qui fût un magnifique et émouvant voyage dans la mémoire des pierres et des hommes.