La réalisation d’un vieux rêve d’André Bauwens et Hubert Leclercq : la traversée du Sahara à pied, de Tam à Djanet en 22 jours 14 novembre 2008 : le départ.

.... On me parle de 650 km, des copains, du CAB entre autres, me disent : tu es folle, ça fait au moins 30 km par jour…
Mais c’est trop tard, André a mis l’expé sur pied, et c’en est une pour moi.
Donc départ à 4 : André et Marie, Hubert et moi.

Tu vas en Algérie! Ce n’est pas dangereux? Tu ne risques pas de te faire kidnapper ou agresser?

Plusieurs fois, j’ai entendu ces remarques lorsque j’annonçais mon projet de partir pour une semaine d’escalade en Algérie.

Elle l’avait dit : « Ce serait encore plus beau que…… »

Elle a tenu parole : Monique a récidivé sur les terres sahariennes, en emmenant un groupe de grimpeurs (et randonneurs) de 17 à 68 ans, durant 15 jours, sur les traces de Frison-Roche, des chameaux, à la rencontre de ce merveilleux peuple que sont les Touaregs et les montagnes magiques du Hoggar central : nous en sommes tous « revenus » (façon de parler ou d’écrire) fascinés !!!

Comment tu vas en vacances en Algérie ? Tu n’as pas entendu la radio, il y a encore eu des massacres. Telle fut la réaction de la plupart de gens avant mon départ pour l’Algérie. Malheureusement

Si effectivement il y a des troubles graves dans les environs d’Alger et dans la région des plateaux, le grand sud semble toujours avoir été calme. Depuis deux ans le tourisme reprend timidement à Djanet et Tamanrasset.