C’est dans le cadre enchanteur de la forêt de Soignes que Jean Lecomte nous a quittés, au seuil de ses nonante ans.

Je le rencontrais de temps à autre au cours de ses promenades régulières et toujours il s’avançait vers moi, le regard fixe et malicieux, la main tendue, ferme et chaleureuse, me rappelant sa passion pour les jeux de mots et contrepèteries.

Nil, je l'ai d'abord rencontré chez Monique Lombal où il était de passage avant de partir à Chamonix pour effectuer un stage à l'ENSA.

L'année suivante, toujours à Bruxelles, nous avons fait ensemble une sortie en VTT où il avait fait, sans le vouloir une démonstration de sa condition physique; son dérailleur était bloqué sur le plus grand développement mais apparemment cela ne l'avait pas handicapé. C'est vrai qu'il courait le marathon en 2H36'!

Charlie Du Mortier: dit Check-point. Membre du Club Alpin dès 1962, Charlie fut l'une des chevilles ouvrières de la fondation de la Section du Brabant en mars 1964...

...notamment avec Jacques Borlée, Nono, Joseph Marien, mais également élu administrateur du Club Alpin lui-même.

Avec Victor, Alice Tresignies Dunstheimer, était sûrement un des membres les plus assidu aux projections des soirées culturelles de la section du Brabant de ces dernières années.

Parmi les premiers arrivés, elle avait toujours un petit mot d’encouragement pour les organisateurs en plein stress.

« Alice nous a quitté le 6 décembre 2007 en ce jour vénéré par tous les petits enfants, la « St Nicolas ». Ces enfants que tu aimais autant dans ton métier de puéricultrice que dans tous les moments de la vie.

« Tu crois que ça ira ? » Cette phrase, je pouvais l’entendre n’importe où....je cherchais aussitôt Joseph des yeux.

Cette phrase, c’était lui immanquablement ! Puis je voyais le bonhomme, le béret vissé sur la tête, la veste de montagne ou la chemise à carreaux, à la ville comme à la montagne, il était reconnaissable entre mille.

Vous qui avez fréquenté le refuge du Jervis....

...vous n’avez pu rester indifférents à l’ambiance et à la nourriture exceptionnelle qui était servie. Lucio Capone a animé pendant des années le refuge par sa cuisine, ses chants et son charisme. Personnage haut en couleur, timide et réservé, il fait partie intégrante de l’histoire du refuge.

Il nous a quittés brusquement ce lundi 15 janvier, terrassé par un infarctus.