"Sache aussi que l'homme entier, l'être accompli n'est pas celui qui sait, mais celui qui brûle de savoir. Pas celui qui s'arrête, mais celui qui marche

L'homme entier n'est pas celui qui reste imperméable à la douleur créée par l'absence, mais au contraire celui qui se reconnaît dans le cri qu'il pousse ou qu'il étrangle, dans le moindre déchirement, dans le manque le plus immédiat.
Le déchirement de cet homme est grave car, dépassant les limites du temps, il est entier lui aussi."

Extrait du livre "les Justes" d'Elie Wiesel

dd