En remplacement du stage d’autonomie en haute montagne proposé précédemment par la fédération,

les clubs Bruxelles-Brabant et Namur-Luxembourg organisent conjointement un camp fédéral d’alpinisme. Il est ouvert à tout membre du CAB, capable d’évoluer en totale autonomie en haute montagne dans des courses en neige, glace et rocher de difficulté moyenne (minimum PD, PD+).
Changement d’organisateur – changement de lieu !

Giorgos Athanasopoulos, mon partenaire de cordée grec,... a poussé la plume en français après notre sortie Chamoniarde. Projet de faire le super Couloir sur Tacul…

Beau temps mais trop de vent, l’aiguille du Midi fermée, on s’est tourné vers le Montenvers, à suivre la colonie de Chinois que j’aime beaucoup certes mais qui sont lents dans les escaliers vers la mer de glace !

Super-Marine.
Un nouvel amour naît chaque fois que je pars en montagne.

Fin de l’été dernier je me trouvais au refuge du Promontoire, au pied de la Meije. Au moment du repas du soir, une table restait vide de ses clients.

Les minutes et bientôt une puis deux heures passèrent et toujours personne à cette table - curieux donc. Soudain, alors que le jour était tombé depuis un temps certain, apparurent trois silhouettes, visiblement bien heureuses de leur journée. Des noms fusèrent et celui de Jean-Michel Cambon retint mon attention. Pour tous les habitués du massif des Ecrins, ce nom n’est pas inconnu.

342 heures avec la grande Bécasse, ou presqu’autant en autonomie dans les jupes de la Meije.

Vive la Reine !

Juin, est-ce la bonne période pour les sorties en Oisans ? Pour les quatre vacanciers : Eliane, Eric, Dominique et Edouard, départ tôt matin le 16, direction Ailefroide.

Arrivée au camping, vue sur le Pelvoux et les falaises du coin..........ambiance.

Au programme la Roche Faurio, montée du Pré de Madame Carle au refuge des Ecrins. Ouf quelle tirée. Un très bon accueil. Demain départ à 3 h. C'est le lever du soleil qui bien gentiment nous accompagne pour la progression sur le glacier, et on aborde la pente neigeuse vers 6h.

« Toute seule ? Mais pourquoi ? Vous êtes folle et inconsciente! »

Véronique Gaspard nous livre à chaud ses états d’âme pendant son périple en solitaire autour du massif de l’Oisans, 176 km, 14 cols et 12.800 m de dénivelée, une grosse bavante !

Mercredi 13 juillet: Arrivée à « La Grave » sous une pluie battante et un orage pas piqué des vers ! Le ciel est plombé, aucune montagne à l’horizon … me suis-je trompée de village ?