Début 2007, Edouard & Claire nous proposent de les accompagner avec Jean-Luc & Marianne en Patagonie « sur les traces du Brabant avec Christophe en 2004 »...

... c’est à dire le tour du Fitz Roy et des Torres del Paine que nous compléterons par le Sud du Sud à Ushuaia et retour sur Buenos Aires pour visiter cette fabuleuse ville. Nous partons le 19 novembre 07, fin du printemps austral, période de l’année où les journées sont longues.

A plusieurs reprises j’ai rencontré des collègues grimpeurs planifiant un voyage tout au Sud du continent Américain et souvent la conversation commence de la même façon...

... «Tu pars voyager en Patagonie? Génial! Tu prends tes chaussons?»
«Ah non, grimper dans des conditions extrêmes, c’est pas trop mon truc. En plus je n’ai pas d’expérience en montagne. J’y vais juste pour visiter et faire des randonnées».

Quelques nouvelles de Sean et Mike qui se trouvent à l’autre bout de la planète…Conditions climatiques extrêmes, le Fitz Roy se défend bien, tempêtes et neige sont au rendez-vous….

Par mail, voici le récit de la troisième tentative dans Royal Flush.
“Toilet Flush” dur dur d’avoir les conditions!

Fitz Roy, February 25th, 2007

A Bruxelles le rêve devient réalité, le dream team de Patagonia nous a fait revivre ses exploits à la Maison Haute ce 26 octobre 2006.

Dès 19h45, la foule est en surnombre à l’entrée de la grande salle de la maison Haute à Watermael-Boitsfort. Une campagne d’annonce efficace, des jeunes personnalités célèbres à applaudir. Voilà les éléments de cette engouement sans précédent!!!!

Ils ont aussi eu droit à leurs médailles ce samedi 29 avril!Qui donc? 3 de nos 4 «rêveurs patagoniens»: Sean Villanueva, Mike Lecomte, Olivier Favresse et Philippe Ceulemans.

Dommage que Nicolas fut déjà au turbin aux USA pour d’autres aventures, mais sa médaille est bien au chaud, elle lui sera offerte à son retour.

Ce sont leurs exploits et les diverses péripéties dans les grandes parois de la Tour du Paine et du Fitz Roy qui nous ont tenus en haleine de janvier à mars en ce début d’année (n’hésitez pas à consulter : Récits des membres sur notre site

C’est la marée basse à Diksmuide. Une petite fille de six ans est sur la plage. Elle est vêtue d’une longue jupe rayée avec des lignes verticales noires et blanches, et le grand chapeau qui la co

Son regard est fixé sur les vagues sortant de la mer, lesquelles s’écrasent ensuite contre le sable créant un chaos infini. Elle est fascinée par la beauté du spectacle ainsi que par la force de ces images dévorant la dimension du monde. Chaque vague semble posséder ses propres spécificités et caractéristiques captivantes.