Après nous avoir mis l’eau à la bouche dans la revue précédente, Vincent Foret nous donne les clefs de l’escalade artificielle dans le pur esprit du Das Komitee…

À première vue, il y avait une quantité impressionnante de blocs prêts à tomber dès la moindre sollicitation. La première demi-heure fut consacrée à la stabilisation des strates les plus basses du site. Nous avons fait tomber un maximum de pierres branlantes en jetant des cailloux dans le surplomb. C'était particulièrement impressionnant : quel chaos !

1980….une vision hante les grimpeurs de l’époque….. « separate reality » au Yosémite,

une fissure horizontale de plusieurs mètres réalisée en libre par les grimpeurs américains.

Une fissure semblable existe-t-elle en Belgique ??? Absurde ? Pas tout à fait…Bibiche découvre le «toit de Beez», une fissure monstrueusement déversante dans un porche sombre et humide à droite de la carrière de Beez. Arnould t’Kint et des amis en font l’escalade