342 heures avec la grande Bécasse, ou presqu’autant en autonomie dans les jupes de la Meije.

Vive la Reine !

Je l’ai tentée 2 fois cette traversée: une fois au refuge du Promontoire, cela s’était terminé dans la flotte; une autre avec Jean dans l’orage, au Duhamel quand même,

c’était déjà un peu plus haut (Yves et Berto étaient à la dalle Castelnau.

Petit Pol est devenu Papy Pol et à part quelques Mont-Blanc entre amis, nous sommes passés à la rando, au vélo au jogging …
Et depuis quelques années, le ski de randonnée découvert au CAB et pratiqué avec des copains et Cyrille.

Un peu d'histoire...En 1828, l'intérieur du massif du Pelvoux est "terra incognita"! Un certain capitaine Durand......

.... accompagné de chasseurs de chamois, fait la première ascension du grand Pelvoux dans un dessein cartographique. En effet, l'armée désire établir une carte du massif. Là-haut, il découvre un sommet inconnu et plus élevé que le Pelvoux ! Ce sommet recevra plusieurs noms avant d'être définitivement appelé "la Meije".

dd