« Cette année, je vous propose de randonner dans les Dolomites. » C'est nouveau pour ma femme et moi, qui ne connaissons pas ce coin des Alpes.

« Vous verrez, les Dolomites, c'est spécial, beaucoup plus minéral, magnifique, nous a dit Michel, l'organisateur. Venez avec nous ! ». C'est donc parti pour 6 jours de marche fin juillet, de refuge en refuge, autour du massif de la Civetta.

Gaëlle, qui ne manque jamais d’imagination, n’a rien trouvé de mieux pour fêter son anniversaire, que de nous entraîner pour un WE dans les dolomites.

Grâce aux vols « low cost » (d’accord ce n’est pas très écolo) nous pouvons démarrer un jeudi soir de Bruxelles Charleroi, et nous réveiller à San Martino le vendredi matin en ayant passé notre nuit dans un lit. Et vendredi, c’est sous un soleil inespéré que nous abordons les « Pale de San Martino »….

Ca y est, on a atteint le bon rythme. Depuis le départ du Passo Gardena il y a dix minutes, Stefan a accéléré insensiblement la marche. Un début plutôt mesuré ....

....est signe qu’il tient compte de mes possibilités.

Il y a une petite dizaine d’années, quelqu’un passe au pied d’un énorme monolithe sur le parcours d’une via ferrata dans les Dolomites.

Il imprime cette image dans sa mémoire mais surtout, il s’imprègne de l’émotion ressentie en ce moment. Depuis, ce moment ce monolithe le hante et le fascine à tel point qu’il se met à l’escalade et entre au club alpin. Ferratiste passionné, il passe et repasse aux pieds de cette falaise abrupte jusqu’au jour où il décide de former une équipe et de gravir cet immense pilier.