AU PAYS DU SOLEIL DE MINUIT GROENLAND 1961 - Le jeudi 17 décembre dans le cadre des soirées culturelles nous vous présenterons le beau film du luxembourgeois Jérôme Konen « SNEPYRAMIDEM »

A l’aide de témoignages, d’extraits de films historiques et de superbes nouvelles prises de vue tournées sur place, Jérôme nous fait revivre la dramatique aventure de l’ expédition belge au Groenland en 1961.
C’est aussi l’occasion de se souvenir avec les protagonistes de cette aventure.

Le jeudi 17 décembre dans le cadre des soirées culturelles nous vous présenterons le beau film du luxembourgeois Jérôme Konen « SNEPYRAMIDEM »

A l’aide de témoignages, d’extraits de films historiques et de superbes nouvelles prises de vue tournées sur place, Jérôme nous fait revivre la dramatique aventure de l’ expédition belge au Groenland en 1961.
C’est aussi l’occasion de se souvenir avec les protagonistes de cette aventure.
Hubert Leclerq et Michel Tamigneaux nous racontent…

Je suis à l’hôtel au Groenland. Je dois de toute urgence vider ma vessie! Il n’y a pas de toilette dans la chambre.

Je sors dans le couloir. Nico est là : « Tu as l’air d’avoir froid Sean ? ». Comment a t-il remarqué ça? « Tu m’as l’air tendu aussi. » « Je dois absolument pisser!» Nico me rassure: « Il y a une toilette juste à l’extérieur ». Je cours dehors où je trouve un urinoir dans un petit bâtiment en béton sur ma droite. Juste au moment où j’y suis un homme me crie dessus : « Hey !

GROENLAND 2010

Les nouvelles tribulations de Nico, Oli et Sean accompagné du photographe grimpeur Ben Dito et du « révérend captain Bob » à la découvertes des parois inconnues du « vert pays »

Retour à la réalité... Nous nous remettons tout doucement de nos trois mois de folie passés au Groenland...

Cela a été définitivement une de nos aventures les plus sauvages. Mais ne vous en faites pas, on pense déjà à des challenges plus sauvages encore :)

Groenland. Pourtant presque tout le pays est couvert de glaciers. Blancs.

Certains historiens disent qu’à l’époque des Vikings, environ 1000 après JC, le climat y était plus favorable et les terres probablement plus vertes qu’aujourd’hui. D’autres disent qu’ “Eric le Rouge” (rouge parce qu’il aimait faire couler le sang), exilé de l’Iceland pour meurtre, a décidé de nommer la terre Groenland pour inciter les populations à s’installer.