Chers amis donateurs, Quatre mois se sont écoulés depuis que mon ami Jean Luc Fohal de l’équipe MAKALU2015 m’a fait parvenir les premières images...

... concernant la catastrophe qui a touché le Népal le 25 avril. Depuis, beaucoup d’évènements se sont passés dans la mise en place de notre future expédition humanitaire et cela, grâce à votre aide et à votre générosité face à ce drame. Quatre mois que Jean Luc ainsi que mon équipe, se dévouent corps et âme pour ce beau projet.

Nous espérons que vous vous portez bien depuis notre dernier message, il y a de cela un mois.

Et oui, le temps passe et il est clair que nous aurions aimé rester un peu plus longtemps aux côtés de tous nos amis Népalais et de tous ces enfants qui chaque jour nous fournissaient notre petite dose de bonheur et de motivation pour faire avancer tous nos projets.

« En 2008, lors de l’expédition française « Makalu 2008 », notre ami Nil Gurung est mort d’épuisement au camp 4, après avoir franchi son premier 8000.

En tant que Sirdar, il nous avait accompagnés pour des trekkings à de nombreuses reprises.

Dimanche 10 Mai ce petit message pour vous dire que toute l'équipe Makalu 2015 est bien rentrée hier en Belgique.

Soumis par MARTIN Lambert le jeu, 23/04/2015 - 15:06
S’il est une cime himalayenne qui force l’admiration et le respect, c’est bien le Makalu.

Cinquième sommet du monde, c’est une montagne splendide, vigoureuse, discrète, à l’ombre de son prestigieux voisin, l’Everest.

En plus, les récits d’expédition relatant aussi bien l’exploration que la conquête de ce géant népalais sont les témoins d’un alpinisme pur et véritable, bien éloigné des convoitises et des excès ressentis sur certaines cimes.

Les info de l'expédition

« L’alpiniste est un homme qui mène son corps là ou ses yeux ont regardé un jour » , disait Gaston Rebuffat… Et bien voilà, après un premier regard et une première tentative en 2009, cette deuxième fois fut la bonne. Difficile pour l’instant de résumer en quelques lignes ce que j’ai vécu durant toute l’expédition qui s’achève ici par cette réussite formidable.